Zap!Re

Grande distribution - La fin annoncée de Run Market ?


Rédigé le Lundi 22 Août 2022 à 13:30 | Lu 3234 fois | 0 commentaire(s)

Dans un communiqué, l'OPMR (L'observatoire des prix, des marges et des revenus) alerte sur le renforcement de la concentration dans la grande distribution à La Réunion. Et annonce une disparition quasi inéluctable de l'enseigne Run Market.


Communiqué de l'OPMR
Deux ans après le rachat de Vindémia, le renforcement de la concentration dans la grande distribution à La Réunion met en péril la lutte contre la vie chère, la diversité de l’offre, les fournisseurs et l’emploi local.

Deux années après la réalisation de l’opération de rachat de la filiale du groupe Casino Vindemia par le groupe Bernard Hayot (GBH), autorisée par l’Autorité de la concurrence par sa décision du 26 mai 2020, l’OPMR a décidé de confier une nouvelle étude à la société de conseil Bolonyocyte Consulting, visant à établir un état des lieux du marché de la distribution généraliste à dominante alimentaire et faire le point sur les effets réels de cette opération de concentration. A la demande de l’OPMR, Christophe Girardier, rapporteur de l’étude, a rendu une première note très détaillée, jointe au présent communiqué de presse, dont les principaux enseignements sont les suivants :

1°) A la suite de cette opération, le marché de la distribution généraliste à dominante alimentaire a été profondément bouleversé à La Réunion, avec une évolution sensible de sa concentration marquée par la création d’un duopole totalisant à lui seul les 2/3 du marché constitué par les enseignes Carrefour qui atteindrait de 36 à 39% de part de marché et Leclerc de 27 à 29%. Le troisième acteur U n’atteindrait que 14% de part de marché, tous les autres acteurs étant relégués à moins de 10%.

2°) Les conséquences du surcroît de concentration du secteur de la distribution généraliste à La Réunion sont d’ores et déjà de trois ordres :
- la situation financière devenue critique, prélude quasi inéluctable à la disparition à très court terme du nouvel acteur de la distribution réunionnaise, le groupe Make Distribution, créé spécifiquement pour la reprise de 4 des hypermarchés acquis par GBH auprès de Vindémia, avec pour nom d’enseigne Run Market ;
-  la fragilisation préoccupante des fournisseurs locaux, en particulier la production locale, avec un niveau de dépendance économique très élevé aux deux acteurs Carrefour et Leclerc constituant un duopole qui serait encore renforcé dans l’hypothèse de la cessation d’activité du groupe Make Distribution ;
- la hausse des prix et l’appauvrissement de la diversité de l’offre qui découlera de cette concentration accrue au détriment des consommateurs locaux. 

Le rapport final de cette étude, qui comportera notamment des pistes pour améliorer la situation de ce secteur, sera remis à l’OPMR par le cabinet Bolonyocte consulting à la fin du mois de septembre 2022.



Nouveau commentaire :